La gratuité des transports publics

Engagement de la municipalité, les transports en commun de Villedieu-sur-Indre à Châteauroux et de Châteauroux à Villedieu-sur-Indre sont en accès gratuits depuis le 1er janvier 2022.

Comment ça fonctionne ?

La ligne Châteauroux <-> Loches du réseau RÉMI, les cars de la Région Centre-Val de Loire, permet de bénéficier, à Villedieu-sur-Indre, de 5 arrêts pour rejoindre la ville préfecture de l’Indre.

Fort d’un accord conclu avec la Région, la Ville de Villedieu-sur-Indre prend en charge le coût du ticket voyageur (3 € l’aller) pour chaque trajet vers ou depuis Châteauroux.

Pour qui ?

Toute personne qui habite à Villedieu-sur-Indre peut bénéficier de ces trajets gratuits sur présentation d’une carte d’accès.

Comment avoir la carte d’accès gratuit ?

A partir du 1er janvier 2024, une carte d'accès gratuit réservée aux habitants de Villedieu-sur-Indre est nécessaire pour bénéficier la gratuité sur le réseau de transport.

Pour l’obtenir, il suffit de se rendre en mairie avec une pièce d’identité, une photo d’identité et un justificatif de domicile de moins de trois mois. Pour les mineurs, le livret de famille des parents sera exigé.

Pour faciliter la vie des Théopolitains, cette carte sera valable durant 3 ans.

Attention, pour tout renouvellement suite à une perte ou à un vol, la somme de 10 euros sera exigée

Quels sont les arrêts et les horaires ? (mis à jour le 03/11/2023)

Combien ça coûte ?

En fonction du nombre voyageur, le coût de cette mesure est estimée, chaque année, entre 20 000 et 35 000 €.

L'INTERVIEW DU MAIRE

Monsieur le Maire, durant votre campagne vous vous étiez engagé à mettre en place un réseau de transports en accès gratuit pour rejoindre Châteauroux. Pourquoi ?

Dans le cadre de ma vie professionnelle, à Châteauroux, j’ai pu voir les avantages qu’offre un réseau de transport en accès gratuit.

Si ce modèle n’est pas possible partout, comme à Paris où le réseau est trop grand et trop saturé, je trouve qu’il est d’une grande utilité dans un département rural comme le nôtre.
Cette idée je l’ai eue lorsque je faisais la queue devant l’un des étals de notre marché du mercredi : une dame devant moi demandait à sa voisine pourquoi leur amie en commun ne venait plus au marché. En réponse, elle apprit que depuis le décès de l’époux de cette amie d’un certain âge, elle qui ne conduisait pas ne pouvait plus venir au marché. J’ai été très touché par cette situation qui, hélas, n’est pas anecdotique. Dans le monde rural, il y a souvent une assignation à résidence faute de transports.

Vous indiquez voir plusieurs avantages à ce dispositif, lesquels ?

Ils sont nombreux : tout d’abord un gain de pouvoir d’achat évidemment, pour les jeunes qui n’ont plus à débourser 6 euros par jour pour rejoindre leurs amis, l’été, à Châteauroux. Pour les travailleurs qui prenaient jusqu’à présent un abonnement ou pour ceux qui pourraient se dire que 20 minutes de car valent la peine face à deux à trois pleins par semaine et les autres frais inhérents à une voiture.
Un gain écologique, évidemment.
Un gain d’indépendance pour nos jeunes mais aussi pour nos séniors.
Enfin, l’avantage est également social : le permis de conduire coûte très cher, sans parler de l’achat et de l’entretien d’une voiture. Or, sans l’un ou l’autre, il est difficile, pour ne pas dire impossible, de trouver un emploi dans l’Indre.

Le transport est l’une des priorités de votre mandat, quoi d’autre avez-vous mis en place ?

En effet, dans mon discours d’installation lors du premier Conseil municipal, je terminais la liste des priorités de la Majorité qui m’entoure par la thématique des transports, en indiquant que sur le papier elle n’était pas la plus séduisante mais qu’en y apportant des solutions concrètes, on résoudrait bien des problèmes.
Depuis un an, on a mis le paquet : nous avons augmenté le budget alloué à la bourse au permis de conduire* que nous avons élargie aux jeunes en conduite accompagnée dès 16 ans.

Nous avons également remis en place la navette pour permettre au plus de 70 ans qui habitent en dehors du centre de Villedieu-sur-Indre de venir au marché**.

Comment avez-vous convaincu la Région Centre-Val de Loire qui organise les transports en cars REMI de Villedieu-sur-Indre à Châteauroux ?

Je dois admettre que j’ai trouvé une Région ouverte et pragmatique. Dès le premier rendez-vous, le vice-Président délégué aux Mobilités, aux transports et aux intermodalités, Philippe Fournié, m’a donné son feu vert.

Ensuite, j’ai échangé à plusieurs reprises avec les responsables et les agents du service régional en charge des transports et avec Corine Jouhanneau, Directrice Espace Région Centre-Val de Loire dans l’Indre. Nous avons, de part et d’autre, indiqué quelles étaient les difficultés à mettre en place un tel projet innovant au niveau régional, et, surtout, nous y avons apporté des réponses pragmatiques. J’insiste : si la Région n’avait pas été aussi aidante, ça n’aurait pas été possible.

*Bourse ouverte aux 16 à 25 ans en échange d’heures dédiées aux services municipaux ou à l’épicerie sociale de Villedieu-sur-Indre. Contactez la Mission locale au 02 54 07 70 00 pour déposer votre demande (dossier soumis à conditions à retirer en Mairie).
** Inscription au minimum 48 heures avant en appelant la Mairie

Aller au contenu principal